Retour de lecture pour : La Nuit des Egrégores, une enquête de Georges Hercule Bélisaire Beauregard (Tome 3 de la trilogie), H. Jubert

Certains de mes retours de lecture peuvent présenter des éléments d’intrigues.

L’auteur : Né en 1970, Hervé Jubert a publié son premier roman en 1998 et, depuis, plus d’une trentaine d’autres, essentiellement pour la jeunesse.

4e de couv : Le tournoi des ombres entraîne Georges Beauregard en Egypte où un canal va être inauguré, à Suez, en présence des dirigeants des plus grandes puissances. Un étrange phénomène est en effet signalé dans le désert. Se peut-il qu’une menace pèse sur l’événement, voire sur le monde ? Et tout cela pourrait-il avoir un rapport avec les tragiques incidents qui menacent la Féerie, à Paris ? Beauregard, aidé de ses compagnons, ne va pas chômer. Surtout s’il souhaite, en plus, découvrir enfin la vérité sur ses origines. La nuit des égrégores conclut brillamment les aventures de Georges Beauregard, digne héritier de Rocambole et de Sherlock Holmes. Cette trilogie est, assurément, un des joyaux du steampunk.

Retour de lecture : Avant tout, je vous invite à lire, si ce n’est pas déjà fait, mes retours de lecture pour les tomes 1 et 2.
Indéniablement une vraiment belle surprise ce dernier tome. Dans ce volet les protagonistes sont tous éparpillés, le climax est à son maximum dans cette aura de tragédie qui plane irrémédiablement sur ce tome, dès les premières pages on sent que des têtes vont tomber… L’ambiance est lourde, les tragédies décrites résonnent comme un déjà-vu douloureux… L’auteur nous plonge dans un monde tout à la fois imaginaire et pourtant connu, on ne voyage plus seulement géographiquement mais chronologiquement, le puzzle s’assemble et c’est passionnant… Ce dernier volet offre beaucoup plus de places aux personnages secondaires et c’est appréciable, de nouveaux venus entrent dans la danse pour nous mener à la fin de cette saga… Du moins pour le moment puisque la fin semble prometteuse d’une ouverture qui peut faire supposer à de nouveaux tomes futurs…
Le seul point noir que j’ai trouvé encore une fois, ce sont les raccourcis, autant émotionnels dans les interactions entre personnages que dans le dénouement de certaines intrigues… c’est dommage, ça casse la cohérence de certains éléments et ça enlève de la profondeur aux personnages et à l’intrigue…
Voilà pour ce tome en particulier, maintenant ayant fini cette saga de trois tomes, et avant de vous donner ma note finale pour celui-ci, je vous livre mon impression globale : il s’agit d’une saga très plaisante, idéale pour découvrir le style streampunk, l’auteur a du talent pour créer un univers bien particulier, je trouve pour ma part que ces trois tomes auraient mérité de n’en faire qu’un seul, cela aurait renforcé la cohérence et la profondeur des personnages… Il y a une réelle progression dans ces trois tomes, mais l’impression que laisse le premier n’incite pas forcément à lire le reste ce qui serait vraiment dommage pour les belles surprises qui attendent derrière… Le premier met trop de temps à présenter les protagonistes, l’univers et le fond de l’intrigue pour donner l’ampleur de ce que promet la suite, ce qui n’aurait pas été le cas si les trois tomes s’était tenus en un seul et unique roman, long certes mais très sympathique…

Ma note finale pour ce tome est de 15/20

Mes retours de lecture pour les tomes 1 et 2

En vente ici