Retour de lecture pour : Scorpi Tome 3 : Ceux qui tombent les masques, Roxane Dambre

Certains de mes retours de lecture peuvent présenter des éléments d’intrigues.


Retour de lecture : 

Ceci est le troisième livre lu dans le cadre du PIF 2019.

Voilà le tome qui clôture la trilogie, cette suite est cohérente avec les tomes 1 et 2 mais, bien qu’il ait de grandes qualités, c’est celui que j’ai le moins apprécié.

Il se divise en deux parties et j’avoue avoir eu du mal à accrocher la première, celle qui se passe à Venise, non pas à cause de l’action ou du côté fantastique mais à cause du personnage de Sophie que je trouve peu profond, stupide et peu crédible… Ce personnage est le seul point faible de ce roman à mon sens, le soucis c’est qu’il est très présent et, de fait, il pénalise l’ambiance générale. Je précise ici que par acquis de conscience, j’ai relu cette première partie pour voir si ce n’était pas moi qui avait été peu réceptive pour x ou y raison, hélas, ma seconde lecture a bel et bien confirmé que ce personne sonne creux et ne brille que par sa fadeur et sa superficialité, c’est tellement dommage quand on voit la qualité des autres personnages…

– L’idéal, reprit-il sans paraitre remarquer mon attitude, ça serait que tu fasses battre ton cœur en morse et que tu m’envoies un SOS quand tu veux que je vienne.
L’effarement m’empêcha de trouver une repartie intelligente. Faire battre mon cœur en morse?
– SOS, expliqua mon fiancé devant mon silence, c’est trois battements courts, trois battements longs et à nouveau trois battements courts.
– Adam, grommelai-je
– Oui ?
– Si j’ai besoin de toi, je t’envoie un sms ou je fais sonner ton téléphone.
– Ah…
Il repoussa les mèches brunes qui lui tombaient devant les yeux, songeur.
– Oui, c’est une bonne idée aussi.

Les qualités de la première partie sont néanmoins nombreuses et importantes : le contexte vénitien de l’intrigue, les rencontres avec de nouvelles créatures, l’ambiance très polar fantastique, le côté totalement autonome de Charlotte que l’on a  tendance a mieux découvrir quand elle est livrée à elle-même, son caractère s’exprime vraiment quand elle n’a pas la meute Scorpi en appui…

La deuxième partie est vraiment excellente, elle fait la place belle aux personnages jugés faibles ou quantité négligeable. Elle joue sur l’émotionnel et l’action principalement. On assiste à un enchaînement d’évènements en cascade qui oblige les personnages à puiser dans leurs ressources personnelles et permet au lecteur, non seulement de découvrir de nouvelles facettes des personnages connus, mais aussi, de faire entrer en scène des protagonistes jusqu’alors seulement mentionnés ou entre-aperçus. Le tout ponctué d’un humour décalé qui fait tourner les pages sans s’en rendre compte, c’est du sucre sur la langue…

« – Si vous avez de meilleures idées, je vous écoute, bougonnai-je, vexée.
– Je n’ai rien de mieux à proposer, laissa-t-elle tomber en s’étirant avec grâce. Je vais attendre et regarder. Il semblerait que le cirque soit en ville, alors autant en profiter, non ? Comme dit Lazare, je pense que cela va être divertissant.

La fin clôt tout autant cette trilogie qu’elle autorise une suite. Pour ma part, je ne dirai pas non si l’autrice voulait donner naissance à de nouvelles aventures car cette trilogie m’a enchanté…

Les nouvelles présentes dans le Tome 1, Scorpi, les origines, que je n’ai lu qu’à la fin de la trilogie prolonge le plaisir. On retrouve ici des personnages marquants du roman. Nous remontons le temps et l’origine des Scorpi, nous découvrons des facettes souvent blessées de nos protagonistes préférés.

Psychologiquement et émotionnellement, ça fonctionne, le lecteur rit, s’attendrit, il comprend mieux le pourquoi de certains comportements rencontrés dans le roman.

C’est court, c’est agréable à lire, et cela développe des histoires personnelles juste suggérées ou mentionnées dans la trilogie.

Avoir lu ces nouvelles me conforte dans le fait que l’autrice fait un gros travail de construction de ses personnages et de leur histoire personnelle.

A noter que si vous accepter de recevoir la newsletter du site officiel de Roxane Dambre vous recevez en cadeau la nouvelle inédite SCORPI – Quand tout a commencé qui présente Lazare et Florence Lesath, jeunes et amoureux,  elle enceinte, prête à donner naissance à Adam Lesath… 30 pages savoureuses…
Vous trouverez également sur son site des scènes coupées. Tout est bon pour prolonger le plaisir, on ne va le bouder n’est-ce pas ?!

Ma note finale est donc de 15/20 pour ce tome et un coup de coeur pour la trilogie complète.

Disponible ici

Pour aller plus loin…

4e de couv. : Une semaine à Venise avec sa meilleure amie, voyage en jet privé et chambre avec vue sur la place Saint-Marc… Trop beau pour être vrai  ? Oui, Charlotte aurait dû se méfier. Elle se retrouve à pister un ennemi mortel des Scorpi, le Chasseur. Aidée par une étrange créature cachée dans les canaux, elle remplit sa mission, mais découvre que celui-ci est loin d’être seul  ! Toutes les familles de l’ombre vont alors converger vers Venise pour livrer combat, envoyant leurs meilleurs tueurs, plus terrifiants les uns que les autres… les pires étant sa propre belle-famille  !
Heureusement, Charlotte peut toujours compter sur Adam et son petit frère Élias, sans oublier Croquette, le chien le plus peureux de la Terre, qui va devenir sans conteste un des héros de l’aventure  !
Le troisième et dernier volet de la fabuleuse série «  Scorpi  »  !


L’autrice : Roxane Dambre, née en 1987, écrit depuis toujours. Si elle exerce un métier scientifique (ingénieur en procédés industriels), elle consacre tout son temps libre à l’écriture. Sa première série, ANIMAE, a été traduite aux États-Unis et a reçu le Prix des lecteurs 2015 de la librairie L’Antre-Monde, et la Plume d’Or 2015, catégorie Nouvelle Plume.


Des lectures similaires ? Je vous propose :

Adadgio pour une ombre de Marion Zimmer Bradley

Aenigma de Hilda Alonso

Le Mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti