220px-Killing_StalkingPour commencer, je partage ma joie concernant un manwha que j’ai adoré.
Je vous avais parlé de Killing Stalking dans ma Parenthèse otaku n°1 et bien il sera publié aux éditions Taifu Comics.
La sortie du tome 1 est prévue pour le 11 septembre 2020 à un prix de 11.90 €. Pour le moment, ce sont 11 volumes qui sont prévus en tout.

 

Sinon aujourd’hui, je vous propose un manga horrifique et un anime/Manwha/roman.


Ibitsu de Ryo Haruto
2 tomes

Résumé : Kazuki Itou est un jeune étudiant sans histoire qui vit seul dans un appartement.
Un soir, aux alentours de minuit, alors qu’il sortait les poubelles, il tombe sur une étrange et inquiétante jeune fille vêtue d’une robe sale assise dans les ordures.
Kazuki fit semblant de l’ignorer avant qu’elle ne lui demande s’il avait une petite soeur, ce à quoi il répondit par l’affirmative avant de s’éloigner rapidement vers son domicile.
Cette simple réponse va transformer sa vie au cauchemar…

39c1e0a844535493c64a087127b0e190eab41dd4_00

Ce seinen est un manga horrifique qui tourne autour de légendes urbaines. Ces dernières sont au pluriel car chaque tome propose l’histoire principale et une brève histoire supplémentaire.
Globalement, c’est un bon petit manga de terreur, un peu trash sur les bords, c’est donc pour un public averti. J’aime beaucoup le concept d’avoir travailler les différentes histoires autour des légendes urbaines, ça a permis pas mal de liberté à l’auteur pour faire avancer la trame et d’ailleurs il ne s’en est privé pas.

Les graphismes sont secs et le coup de crayon brut, cette esthétique du sombre accompagne bien l’intrigue, les ambiances sont glauques à souhait… Ce qu’on peut lui reprocher, c’est d’être plutôt prévisible et d’avoir parfois quelques petites incohérences mais hormis ça on passe un bon moment à crisper les orteils. J’aurai peut-être aimé plus de développement personnage puisque seuls la lolita et son médecin sont présentés de façon plus approfondie mais enfin le format manga a aussi ses restrictions surtout en incluant une petite histoire à côté de la principale.
Le seul gros défaut que je trouve à ce manga tient finalement à sa cible éditoriale, étant un seinen, il faut croire que c’était trop dur de se passer de la séquence zoom sur la petite culotte ou chemisier déchiré qui fait apparaître un sein…
En dehors de ça, je le recommande, il se lit rapidement et on passe un bon petit moment terrifique.
Actuellement disponible en anglais, il devrait sortir en France ce mois-ci ou le suivant…


Mo Dao Zu Shi / The Grandmaster of Demonic Cultivation de Mo Xiang Tong Xiu

mo_dao_zu_shi_9081

Résumé : En temps que Grand Maître fondateur de la Secte Démoniaque Yi Ling, Wei Wu Xian (Wei Ying) a erré de part le monde, haït par tous pour le chaos dont il était l’instigateur. Il fut finalement abandonné par son frère et éliminé par des clans puissants qui se sont associés pour le supprimer.
13 ans plus tard, il se réincarne dans le corps d’un homme lunatique abandonné par son clan et dont dont il veut se venger. Suite à un événement inattendu, il accompagne à contrecœur un célèbre cultivateur appartenant à la secte de Gusu Lan : Lan Wang Ji (Lan Zhan), une vieille connaissance.
Cet incident marque le début d’un palpitant et amusant voyage où ils devront combattre des monstres, résoudre des mystères et élever un enfant. Wei Wu Xian se rend progressivement compte que Lan Wang Ji, derrière un visage impassible apparemment hautain et indifférent, dissimule plus de sentiments qu’il n’aurait pu le croire.

 

Pour commencer ne vous étonnez pas, il existe des tonnes de traductions différentes du titre, cela peut paraître dépaysant au départ, en voici quelque unes :
– The Master of Diabolism
– The Grandmaster of demonic cultivation
– The Founder of Diabolism
Founder of Evil Magic

Une petite parenthèse avant d’aller plus loin, vous avez pu voir des noms entre parenthèses dans le résumé, c’est qu’il y a le nom de naissance et le nom de courtoisie qui sont différents en chinois, cela aussi peut être dépaysant mais il s’agit bien des mêmes personnages…

C’est un anime/web-roman/manhua chinois que j’ai découvert l’année dernière.

Le succès de l’oeuvre et ses différents formats : Il faut quand même que je vous explique un peu le cheminement de cette oeuvre, l’auteur a publié son roman sur le net de 2015 à 2016. Deux versions imprimées ont ensuite vu le jour, une première en 2016 en chinois traditionnel et une 2018 en chinois simplifié.
Le manhua a vu le jour fin 2017, c’est sous ce format qu’il a reçu plusieurs prix pour le récompenser. C’est ensuite sous forme audio qu’il a été adapté, oui, oui, purement audio en 2018 et 2019 et là encore le succès a été au rendez-vous…
En 2019, une série télévision est sortie en Chine sous le titre The Untamed, c’est peut-être le seul format que je ne vous recommanderai pas ou alors juste pour rigoler un coup mais je vous mets le lien quand même….
L’anime a vu le jour en 2018 pour la première saison (15 épisodes) et en 2019 pour la seconde (8 épisodes) dans les studio d’animation B.CMAY Pictures, la troisième saison se fait attendre à cause du Covid-19 mais, a priori, il sera prévu 12 épisodes.
Un anime version chibi de 5 épisodes est également prévu pour bientôt…

Bref vous avez compris le succès et l’engouement pour cette oeuvre, je ne vous raconte pas la pléthore de produits dérivés qui existent en Chine. En France et en dans les pays anglophones, elle a une belle communauté de fans également…

maxresdefault

Mon retour : je vais essayer de faire court.
Je suis tombée en amour avec la finesse et la beauté des graphismes (pour le manhua et l’anime) mais surtout avec l’intrigue mystico-ésotérique que j’adore. Pour être exacte, c’est un Xianxia, un univers chinois fantastique basé sur les mythologies, les religions, les arts ancestraux et les folklores du peuple chinois.
C’est le point fort cette oeuvre, l’auteur ne s’est pas contenté de faire évoluer des personnages vaguement magiques pour raconter une histoire d’amour entre deux hommes, non, l’auteur a construit un univers complexe, des personnages et leur contexte familial et sectaire (pas comme nos sectes, disons  que c’est l’héritage culturel magique familial), il a crée un véritable puzzle et une véritable intrigue avec des temporalités différentes entre la première vie de Wei Wu Xian et sa réincarnation, il y a des interactions complexes entre protagonistes, la psychologie des personnages est travaillée, il y a des mystères à résoudre et les talents magiques sont exploités de façon originale. Et puis il y a de l’humour, de l’auto-dérision… Vous aviez déjà compris que c’était un coup cœur n’est-ce pas ?!
En bref si vous aimez la Chine ancienne, les arts martiaux, la magie et les zombies, c’est fait pour vous… C’est tout de même pour public averti, certains passages peuvent être considéré comme gores…

C’est un Shônen-Ai mais la pudeur des chinois fait que ce trait est très subtil dans la trame de l’histoire, il n’en reste pas moins que Wei Wu Xian et Lan Wang Ji ont une relation profonde très émouvante et basée essentiellement sur des non-dits. Pour ceux qui craignent les yaois, n’ayez crainte rien ne vous choquera ici, il n’y a rien de cru ou de très explicite, surtout du point de vue de l’anime sinon il y aurait risque de censure en Chine. Pour ceux qui veulent l’intégralité de leur relation, il faudra choisir le roman ou l’audio…

La progression de la narration n’est pas tout à fait la même que vous regardiez l’anime ou que vous lisiez le manhua ou le roman mais ils valent vraiment tous le détour chacun ayant les qualités et les défauts afférents à leur propre format.
Côté anime (donghua en chinois), on a seulement deux saisons pour le moment et ça laisse sur une sacrée faim mais je vous la recommande 1000 fois et je vous défis de ne pas avoir un pincement au cœur à la fin de la saison 1… ^^
J’ai un énorme coup de cœur pour ces trois formats mais l’anime… comment expliquer à quel point les graphismes sont beaux et envoûtants, l’animation réussie : les scènes sont poétiques et émotionnelles quand il le faut et dynamiques à souhait quand l’action l’exige. La bande son est d’une exquise justesse, je vous invite à découvrir ici l’opening.  Pour ceux qui regarderont, vous verrez que la musique fait partie intégrante de l’histoire, chaque morceaux d’ambiance, chaque musique de combat, chaque bruitage est parfaitement intégré au tout, la combinaison de tous ces ingrédients est parfaite, c’est une pure merveille qui n’a rien à envier aux animes japonais !!!
Le manhua lui avance plutôt rapidement, esthétiquement il offre de très beaux graphisme également… A côté de ça le roman lui est accessible gratuitement car non traduit officiellement en France donc on peut le trouver traduit en anglais assez facilement sur le net et partiellement en français, je ne saurai que trop vous le recommander après tout il est l’oeuvre d’origine…
Et pour ceux qui seraient conquis sachez que l’auteur a écrit deux autres romans : Scum Villain Self Saving System et Heaven Official Blessing.


Dans les sorties du mois, je vous déconseille (c’est exceptionnel mais j’ai un ras le bol des twist émotionnels promouvant des crimes) :
Passions Refrénées Vol.1 et suivant  : un viol qui tourne en histoire d’amour, il est temps de ne plus encourager ce genre de chose…

Dans les sorties du mois, je vous conseille :
10 Dance Vol.3
Le fil du destin (Yoshio Akira) Vol.1
Midnight Rain Vol.1
De l’autre coté du miroir Vol.1
– 
The Ancient Magus Bride – Le fil d’or Vol. 1

 

Voilà, faites-moi un retour si vous connaissez une ou plusieurs de ces oeuvres, c’est toujours sympa de connaître les avis des autres…;-)

Bonnes lectures !